Sorties culturelles

05/09/2018

 

Budapest est une ville culturellement riche : évidemment, opéra et musique classique arrivent en tête de part son passé lié à Vienne. Mais comme dans toute capitale européenne, vous trouverez également des comédies musicales internationales, du cinéma en VO, des expositions ou exhibitions en tous genres. Bien sûr, que vous soyez férue d’arts ou d’histoire, elle possède de nombreux musées. Enfin, festivals et festivités sont proposés tout au long de l’année. La Hongrie n’est pas réputée pour sa littérature ou ses films mais ils permettent néanmoins de mieux comprendre l’âme magyare.

 

Que vous cherchiez un billet pour l’opéra, un spectacle de danse, un concert, du théâtre ou bien un ticket d’entrée pour une exposition, un festival, une rencontre sportive, ou tout simplement pour un musée ou le parlement, vous trouverez tout (ou presque) sur www.jegymester.hu (site en anglais).

 

SPECTACLES

 

Opéra / Ballets :

 

L’opéra de Budapest est l’un des plus beaux monuments de la ville. De plus, les représentations sont bien moins chères qu’en Europe de l’Ouest. Profitez donc de votre séjour pour le découvrir et en profiter. Je vous recommande de consulter directement le site officiel www.opera.hu (site en anglais). Vous aurez plus de détails pour faire votre choix, notamment les langues parlées et sous-titrées, ou encore le lieu du spectacle (le superbe Opéra National sur Andrassy ou théâtre Erkel). Vous serez automatiquement transféré sur jegymester.hu pour la réservation. N’hésitez pas à les faire plusieurs mois à l’avance (voire dès septembre pour toute l’année), pour avoir les meilleures places (balcons notamment). Sur place, à 17h, l’opéra met en vente à prix bradés les places réservées aux hôtels et invendues. Des spectacles adaptés pour les enfants sont proposés toute l’année, mais attention, ils sont en hongrois.

Si cela ne vous tente vraiment pas, profitez du mini-concert proposé avec la visite guidée de l’Opéra tous les jours à 15h et 16h.

 

Spectacles folkloriques / Danse :

 

Si vous souhaitez assister à une performance folklorique, plusieurs troupes vous proposent des spectacles de musique et danses traditionnelles au Vigado ou au Duna Palota. Informations et réservations sur www.ticket.info.hu/fr/programmes-a-budapest

 

A noter : Martine nous recommande un spectacle de danse inspiré d’un spectacle français et qui retrace l’histoire de la musique au siècle dernier : Ossztanc ou Dance in Time (au Vigszinhaz). Infos sur http://vigszinhaz.hu/drama/318+dance+in+time/

 

Comédies musicales :

 

Les grandes comédies musicales internationales se produisent au Madach Theatre, sur le cours Erzébet (Mamma Mia, Le fantôme de l’opéra, Les Misérables, Cats...). Attention aux langues parlées et sous-titrées. Réservations à faire très longtemps à l’avance sur www.madachszinhaz.hu/EN/

 

    

 

MUSIQUE

 

Concerts :

 

Pour des concerts de musique, pensez à l’Académie de musique Liszt Ferenc qui offre une salle à l’acoustique très réputée (Grand Hall). Si l'on vient en fin de matinée à l'académie Liszt Ferenc pour prendre son billet, il faut en profiter pour voir dans la grande salle une éventuelle répétition. Un spectacle passionnant pour comprendre l'empreinte du chef d'orchestre dans l'interprétation d'une œuvre. Il paraît que l’on peut également assister gratuitement aux examens des étudiants ! Programme sur www.zeneakademia.hu/en/all-programs

 

Le Palais des Arts (Mupa) offre également une des meilleures salles de concert du continent. Programme sur www.mupa.hu

 

Enfin, le Vigado Concert Hall vient de rouvrir ses portes après une longue fermeture pour rénovation. Renseignements sur www.vigado.hu

 

Plus original, à partir de Mars, tous les jeudis à 20h ,concert d’orgue à la basilique Saint-Etienne. D’autres monuments religieux vous accueillent occasionnellement pour des concerts : L’église Matthias, l’église Saint-Anne, La Grande Synagogue...

 

Enfin, certains musées proposent également des concerts de musique classique. Se renseigner sur place : Musées Kodaly, Musée Liszt et Musée de la Poste.

 

Pour finir, ne manquez pas un moment de détente à l’entrée de l’île Marguerite à la “Fontaine Musicale” : toutes les heures, l’eau danse sous les notes des plus grands compositeurs !

    

 

Les festivals et évènements :

 

Vous l’avez peut-être remarqué, à Budapest, il y a des festivals toute l’année : de musique et de danse bien sûr mais aussi gastronomiques : palinka, vins, bières, palinka, foie gras, macarons, chimney cake...

Je n’en citerai que deux au rayonnement européen :

  • le Festival de Printemps de Budapest, du 8 au 24 avril, le plus grand et plus prestigieux festival artistique de Hongrie. www.btf.hu

  • le Sziget Festival (Woodstock sur le Danube), dont la 24ème édition se tiendra du 10 au 17 août 2016 sur l’île d’Obuda.

 

Liste complète d’évènements en tous genres (y compris programme des journées de fêtes nationales) sur : http://visitbudapest.travel/budapest-events/

 

Par ailleurs, La 16 ème édition du Festival de la Francophonie se tient actuellement jusqu’au 2 avril. Elle a commencé avec la 6ème édition des Journées du Film Francophone (Institut français, cinémas Urania et Cirko). L’occasion de voir de longs métrages en français. Isabelle Huppert est à l’honneur dans 5 films programmés à l’Institut entre le 8 et le 22 mars. Par ailleurs, vous aurez le choix tout au long du mois de mars entre concerts de musique classique ou actuelle, pièces de théâtre, expositions ou évènements autour de la langue française.

 

 

CINEMA

 

Pas évident d’aller au cinéma à cause de la barrière de la langue. Pourtant, si l’anglais ne vous effraye pas, quelques opportunités de films en VO se présentent tout au long de l’année. Avec un peu de chance vous trouverez même des films en français.

 

Pour les trouver, se connecter à www.est.hu (attention, site en hongrois !)

Aller sur Mozi - Sélectionner Budapest - Cliquer sur Go

Vous pouvez (si vous le souhaitez) sélectionner jusqu’à 4 lieux (Multiplex ou petits cinémas). Pour trouver des films en VO, privilégiez les petits cinémas ou les Cinéma City.

La liste des films et les horaires s’affichent. En cliquant sur le titre, vous aurez le détail. Attention, le titre est (presque) toujours en hongrois, même si il est diffusé en VO. Donc il faut cliquer sur chaque titre pour voir le titre original : par exemple, vous pouvez actuellement voir “The Revenant” avec Leonardo Di Caprio sous le titre “A visszatérö”. Pour voir les titres en anglais cliquer sur English Screenings sur la page d’accueil Mozi.

 

Un filtre permet d’exclure les films en hongrois. Voici les abréviations pour vous y retrouver :

mb = film en hongrois

orig = en VO sans sous-titre

f = en VO, sous-titrage hongrois

ensub = sous-titres en anglais

 

 

MUSEES

 

Comme toutes les capitales, Budapest est extrêmement riche en musées, encore faut-il savoir dénicher les perles. Je ne m’attarderai pas sur les grands musées classiques dont vous avez toutes entendu parler ou qui sont dans tous vos guides : Galerie Nationale, Musée des Beaux Arts, Musée des Arts Décoratifs, Musée National, Musée de la Terreur...

 

Mais voici quelques idées de musées plus ou moins connus mais qui valent le détour :

Musée de l’hôpital souterrain

Musée de la Poste

Musée du commerce et de l’hôtellerie

Musée Victor Vasarely

Musée d’art contemporain Ludwig

Musée de la Photo Maimano

Musée Kodaly

 

Pour une liste complète avec adresse des sites officiels, vous pouvez consulter cette page :

http://www.visiterbudapest.com/que-visiter-a-budapest-2/les-musees

ou celle-ci moins complète mais plus détaillée :

http://www.guide-de-budapest.com/info-sur-budapest/musees-de-budapest.html

 

Enfin, 2 astuces pour profiter des musées :

  • Lors de la Nuit des Musées, le 20 juin, vous pourrez pour un ticket unique de 1500 Ft, profiter de plusieurs musées entre 18h et 2h du matin (transport compris).

  • Toute l’année, certains musées sont gratuits une fois par mois pour les familles (2 adultes maximum accompagnés d’enfants de moins de 18 ans) et pour les moins de 26 ans (info sur ou liste jointe)

 

  

 

 

CULTURE HONGROISE

 

Pour votre culture personnelle, voici quelques films et livres hongrois qui vous permettront de mieux connaître votre actuel pays d’accueil. Certains films sont d’ailleurs des adaptations de livres.

 

Films hongrois :

 

La Hongrie a une riche culture cinématographique. De nombreux réalisateurs d'Hollywood sont d'origine hongroise, voici les plus connus : George Cukor (réalisateur d'Autant en emporte le vent et de My Faire Lady), Michael Curtiz (réalisateur de Casablanca), Nimród Antal (réalisateur de Predator). En dehors des réalisateurs, de nombreux acteurs américains sont d'origine hongroise, citons entre autre : Tony Curtis, Béla Lugosi, Zsá Zsá Gábor, Adrien Brody, Drew Barrymore, Rachel Weisz, Kate Hudson...

Peter Kassovitz et son fils Mathieu Kassovitz (réalisateur de la Haine, l'Ordre et la Morale et acteur dans le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, Munich, Amen...) sont d'origine hongroise.

En dehors des réalisateurs et des acteurs émigrés il existe un cinéma très actif en Hongrie. Les grands réalisateurs du cinéma hongrois contemporain sont : Béla Tarr, György Pálfi, Lajos Koltai... Bien que le nombre de films tournés en Hongrie soit restreint il y a chaque années de nouvelles productions qui valent la peine d'être regardées.

Les coûts de tournage étant très avantageux, de nombreuses grandes productions sont tournées en Hongrie. D'énormes studios, comme les studios Korda, ont été construits dans ce but à Etyek, c'est « Etyekwood »

Voici une sélection de films hongrois que vous pourrez visionner en streaming avec sous-titres anglais sur le site www.budapestvoyage.fr

1) Kontroll – Des contrôleurs cinglés, des voyageurs bizarres, un mystérieux tueurs en série, une belle histoire d'amour... un film un peu fou qui se joue dans le métro de Budapest. Kontroll a été réalisé par Nimród Antall et il reçu le Prix de la Jeunesse au Festival de Cannes en 2004.

2) Szomorú Vasárnap (Sombre Dimanche – du nom d'une chanson de Rezső Szeress) – Une tragique histoire d'amour qui se déroule à Budapest durant la deuxième guerre mondiale.

3) Családi Tüzfészek – un film en noir et blanc réalisé en 1979 par Béla Tarr.

Voici une liste complémentaire (vous remarquerez que ce ne sont que des drames) :

 

  • Le fils de Saul (2015 - Drame - Grand Prix du Festival de Cannes & Oscar du meilleur film en langue étrangère) : Octobre 1944, Auschwitz-Birkenau.Saul Ausländer est membre du Sonderkommando, ce groupe de prisonniers juifs isolé du reste du camp et forcé d’assister les nazis dans leur plan d’extermination. Il travaille dans l’un des crématoriums quand il découvre le cadavre d’un garçon dans les traits duquel il reconnaît son fils. Alors que le Sonderkommando prépare une révolte, il décide d’accomplir l’impossible : sauver le corps de l’enfant des flammes et lui offrir une véritable sépulture.

 

  • Être sans Destin (2006 - Drame) : Être sans Destin est adapté du roman éponyme d'Imre Kertész, prix Nobel de littérature en 2002. Premier ouvrage de Kertesz publié en 1975, Etre sans Destin est un livre émouvant et dérangeant qui raconte l'expérience largement autobiographique d'un jeune juif Hongrois dans les camps de concentration allemands, puis son retour à la vie, après la libération des camps.

 

  • Les paumes blanches (2007 - Drame) : Miklos Dongo, un grand gymnaste, a dû mettre fin à sa carrière à la suite d'une blessure. Il débarque au Canada pour commencer une nouvelle vie. Devenu entraîneur, il s'occupe de l'un des jeunes gymnastes les plus talentueux du pays, dont il doit faire un champion. Le jeune homme est vaniteux et colérique, et Miklos a beaucoup de mal à établir un contact avec lui...

 

  • (2005 - Drame) : Dans un paysage dévasté, Karrer vit depuis des années coupé du monde, passant son temps à contempler des bennes qui disparaissent dans le lointain et à errer sous une pluie incessante. Ses seuls liens sociaux sont un bar " Le Titanic ", où il échoue chaque soir, et son patron, Willarsky. Attiré par une chanteuse qui s'y produit, il s'arrange pour la séduire.

 

  • American Rhapsody (2002 - Drame) : En 1950, Margit et Peter, un couple d'intellectuels hongrois en butte aux persécutions communistes, décident de fuir leur pays. Pour faciliter cette évasion à haut risque, ils confient leur bébé, Suzanne, à sa grand-mère.

 

  • Taxidermie (2006 - Drame) : Trois histoires. Trois âges. Trois hommes. Le grand-père, le père et le fils. L'un est un officier, l'autre un sportif de premier plan et le dernier un maître dans l'art de la taxidermie. L'un court après le sexe, l'autre après le succès et le troisième après l'immortalité...

 

  • Anna / Kedves Anna (1958 - Drame) : Une jeune fille, Anna commence à travailler pour une famille bourgeoise. Mais Mme Vizy ne la traite pas bien. Son neveu séduit Anna avec des mots doux, mais la quitte dès qu'elle tombe enceinte. Les humiliations de Anna conduisent finalement à une fin tragique.

  •  

    

 

 

Livres hongrois :

 

Tout comme les films, ils sont souvent assez sombres. Les trois auteurs les plus connus à l’étranger sont Imre Kertész, prix nobel de littérature en 2002, Magda Szabo, Prix Femina étranger en 2003 pour “La Porte”, et Sandor Marai, auteur hongrois le plus traduit et les plus lu à l’étranger.

 

Quelques titres :

Magda Szabo : La porte ; La ballade d’Iza

Sandor Marai : Les Braises

Imre Kertész : Etre sans Destin

Dezsö Kosztolanyi : Anna La Douce

Alice Zeniter : Sombre dimanche ; Jusque dans nos bras

Agota Kristof : La trilogie des jumeaux (Le grand cahier; La preuve; Le troisième mensonge)

Thomas Szasz : Le péché second (réflexion)

 

 

ACTUALITE

 

Pour finir, voici quelques sites proposant souvent des newsletters qui vous permettront de vous tenir au courant de l’actualité locale ou internationnale :

  • Lettre d’information de l’institut français

  • Le journal francophone de Budapest :

  • Le journal des français et francophones à l’étranger :

  • HULALA :

  • L’actualité de la Hongrie en français : / Pratique

  • Le Monde : / International / Europe / Hongrie

  • La gazette NGH : (payant)

  • Dailynewshungary.com (en anglais)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand les musées sont-ils gratuits ?

 

Tout au long de l’année, il est possible de visiter gratuitement les expositions permanentes de certains musées si vous êtes accompagnés d’enfants de moins de 18 ans (2 parents proches maximum) ou si vous avez moins de 26 ans. L’entrée est toujours gratuite pour les enfants de moins de 6 ans, les personnes âgées de plus de 70 ans.

Des musées sont également gratuits à l’occasion des fêtes nationales (y compris expositions temporaires) : 15 Mars, 20 Août et le 23 Octobre, ainsi que le 22 Janvier pour la Journée de la culture et les 22-23 Septembre pour les Journées du patrimoine.

 

Le premier samedi de chaque mois :
Musée Óbuda

Troisième samedi de chaque mois :
National Gallery
Musée des Beaux-Arts (fermeture mi-février 2016 pour les rénovations)
Musée des Arts appliqués
Musée national de Hongrie
Château Nagytétény
Musée Vasarely

Le dernier samedi de chaque mois :
Petofi Musée de la Littérature
Musée Kiscelli

Le premier dimanche de chaque mois :
Musée ethnographique (22 Janvier, 5 Mars, 18 mai 2016)
Musée d'histoire naturelle
Maison de la Terreur

3ème dimanche de chaque mois :
Szentendre Musée en plein air (ouverture 15 Mars, 2016)
Kultea - Musée hongrois du Commerce et du Tourisme


Dernier dimanche de chaque mois :
Transport Museum (fermé jusqu’en 2018)
Musée d'histoire militaire
Musée Ludwig
Musée de l'électricité
Musée fonderie

Musée de l'agriculture: jour d’entrée familiale gratuite non fixe, mais affichage à l’entrée.
Railway Museum: jour d’entrée familiale gratuite non fixe (ouverture fin Mars 2016).

http://minimatine.hu/mikor-ingyenesek-a-muzeumok/

 

Please reload

Catégories
Please reload

Recherche par mot clé
 
Please reload

Posts Récents
Please reload

Rechercher par Tags